Le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures reçoit l’ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union Européenne

Le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement, Me Jean Bernard Padaré, a reçu ce mercredi 23 mai 2018, l’ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne au Tchad, Mme Denisa-Elena IONETE avec qui il s’est entretenu du renforcement des relations de coopération entre les deux parties notamment, dans les domaines relevant de la compétence du département des Infrastructures, des transports et du Désenclavement. L’on retiendra de cet entretien que l’Union Européenne et le Tchad entretiennent des relations de longue date qui ont évolué, au fil des années et se sont concrétisés par la réalisation de plusieurs infrastructures structurantes.

 


Dans son intervention, le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures, des Transports et du Désenclavement, Me Jean Bernard Padaré s’est réjoui de l’excellence de la coopération entre le Tchad et l’Union Européenne, « une coopération vieille de plus de 50 ans, qui n’a cessé de s’intensifier ». Il a exprimé toute sa gratitude et celle du gouvernement du Tchad envers l’Union Européenne pour ses efforts louables d’accompagnement pour améliorer la mobilité des personnes et des biens et l’accessibilité aux services sociaux de base des populations tchadiennes. Il rassure son interlocutrice que son département veillera, au côté de la délégation de l’Union Européenne, à engager toutes les actions nécessaires pour la concrétisation du projet accessibilité et Mobilité Rurale.  L’Ambassadeur chef de la délégation de l’Union Européenne, Denisa-Elena IONETE  a réitéré la volonté de l’UE à accompagner le Tchad vers son développement économique. Elle indique qu’au titre du 11ème FED (Fonds européen de développement), l’Union Européenne envisage la construction d’environ 1000 Km de pistes rurales dans les régions du Guera, Ouaddaï, Logone Occidental, Tandjilé et Wadi Fira. L’objectif de cette composante dit-elle est de favoriser l’accès des zones rurales aux services sociaux de base et d’améliorer l’accessibilité des zones de production et d’écoulement des produits agricoles.

Il convient de rappeler, que depuis l’indépendance, l’union    Européenne n’a cessé de soutenir de manière continue le Tchad dans sa politique sectorielle des transports. Ainsi, dans la mise en œuvre de ses différents programmes pluriannuels d'appui au secteur routier au titre du 9ème et 10ème Fonds Européen de Développement (FED), l’Union Européenne a financé la réalisation d’infrastructures routières répondant aux standards internationaux. Il s’agit de l’aménagement et le bitumage des axes suivants :
-    Eré-Kélo             48 km;
-    Kélo-Moundou         110 km;
-    Moundou-Doba-Koumra 190 km;
-    Moundou (Tchad) à Touboro et N'Gaoundéré au Cameroun 390 km
-    Sarh-Kyabé    102 Km

Ce qui a fortement contribué à améliorer notablement les performances du secteur des transports par la mobilité des biens, des services et des personnes à moindre coût et en sécurité accrue.
A ces  réalisations déjà visibles sur le terrain, s’ajoute  la construction de deux (2) stations de pesage une à Moundou et une autre à Koumra pour sanctionner les transporteurs, qui du fait de la surcharge de leurs camions, contribuent à dégrader prématurément le patrimoine chèrement acquis. L’aménagement de 60 km des pistes rurales dans le Département du Lac Iro ainsi que la réhabilitation d’infrastructures socio-économiques et le développement d’infrastructures sociales au profit des femmes dans la zone du projet afin d’améliorer leurs conditions de vie et leur autonomisation économique.

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.