Soudan-Tchad: concertation autour du projet ferroviaire

La Commission Ferroviaire Tchad Soudan chargé de l’opérationnalisation du projet d’extension du chemin de fer soudanais vers le Tchad a tenu le 26 février dernier à l’hôtel Radisson Blu de N’Djamena, sa première session pour le compte de l’année 2018 et troisième du genre depuis la signature du mémorandum d’entente le 16 décembre 2016. C’était sous la houlette du Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et de l’Aviation Civile,Adoum Younousmi et son collègue soudanais chargé en Transports, Routes et ponts, l’Ingénieur MAKAWI Mohamed Awad. Au cours de ces assises, il a été question d'examiner l’état d’exécution des résolutions de la précédente session de la Commission ferroviaire, tenue à Khartoum en mars 2017; l’état d'avancement de la saisine par requête conjointe de la République Populaire de chine pour le financement de travaux de construction de la ligne ferroviaire et la présentation du contrat d'étude de faisabilité du  chemin de fer Port Soudan - Khartoum - Nyala-N'djamena signé avec  la société China Railway 16 th Bureau Co. Corp. Ltd.

 

S’agissant de l’état d’exécution des résolutions prise lors de la  deuxième session, les deux parties ont constaté avec satisfaction que toutes les résolutions ont été mises en œuvre à l'exception de la mise en place de la COMIFER Tchad-Soudan et du Comité Technique des Experts. Concernant l'état d'avancement de la requête conjointe, la délégation soudanaise a informé la partie tchadienne que les autorités chinoises ont donné leur accord de principe pour le financement dudit projet sous réserve de la réalisation d'une étude de faisabilité. Pour ce qui est du contrat relatif aux études de faisabilité, la présentation faite par la partie soudanaise fait ressortir les différentes composantes. Il ressort de cette présentation que ledit contrat signé entre l'Office soudanais de chemin de fer et la société chinoise CRCC 16, en date du 03 novembre 2017 à BEIJING est d'un montant de 5.051.573,93 US dollars qui sera supporté par la partie soudanaise. A ce montant s'ajoute le cout des études environnementales, sociales et géotechniques à supporter par chaque Etat. La durée d'exécution des études de faisabilité est de 12 mois.

Pour permettre une mise en œuvre efficiente du projet, les deux parties ont décidé de ce qui suit:
-    Renforcer la communication et le partage d'information entre les deux parties;
-    Mettre tout en œuvre pour que les études d'impacts environnemental et social ainsi que celles relatives à la  géotechnique soient disponible avant la fin du mois de novembre 2018, afin de passer à la réalisation physique du projet ;
-    Tenir alternativement dans les deux pays, une réunion ministérielle tous les six mois et une réunion des Experts tous les trois mois.
Les deux chefs de délégation ont réaffirmé leur détermination à conduire avec diligente et efficacité cet ambitieux projet, cher aux présidents Oumar Hassan Al Bechir du Soudan et Idriss Déby Itno du Tchad.

 

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.