Les travaux de bitumage de l’axe Kélo-Pala vont bon train

Plus de neuf (9) mois après leur lancement, le 13 mai 2017 par le Premier Ministre, chef du Gouvernement , S.E. Pahimi Padacké Albert, les travaux de bitumage de la route Kélo-Pala avancent positivement et son architecture se dessine progressivement sous le regard émerveillé des riverains et des automobilistes. Conscient du défi à relever, l’entreprise SOGEA-SATOM,

en charge des travaux a mobilisé d’importants moyens pour mener avec célérité et qualité les travaux. Les bruits incessants des engins et des camions venant de la carrière  obligent à jeter un regard sur les travaux en exécutions.

 

Les travaux consistent à bâtir, sur cent neuf (109) kilomètres, sous le contrôle et la surveillance techniques du bureau ECOTOPO, une route dont les caractéristiques géométriques sont celles d’une route revêtue en béton bitumineux avec une largeur de neuf (9) mètres en rase campagne et de dix (10) mètres en traversée d’agglomération et deux accotements de 1,5 mètre de largeur chacun. Il sera également érigé un pont en béton armé d’une portée de 30 mètres sur la Kabia. Présentement, les travaux se déroulent entre les points kilométriques 0+00 et 84+00, et concernent  le dégagement  de l’emprise  avec le nettoyage, le débroussaillage, l’abattage d’arbres, des travaux de terrassements généraux qui consistent à effectuer des déblais courants et rocheux, des purges  et des remblais ainsi que la construction des ouvrages hydrauliques, la couche de forme et la couche de fondation en grave latéritique de 25 cm d’épaisseur. S’en suivront dans les semaines à venir, la stabilisation de la couche de fondation avec du ciment sur lequel sera posé la couche de base en grave concassée de 0/31,5 d’une épaisseur de 25 cm  préalable aux travaux de pose des premières couches du revêtement final communément appelé "goudron’’.


D’une manière globale, le projet affiche à la date du 18 février 2018,  un avancement physique de 32%, pour une consommation des délais contractuels de 37,16% soit un écart  de 5,16 points entre les deux et un avancement financier de 41,24% y compris l’avance de démarrage. A ce jour, la base vie du projet est construite et fonctionnelle ; la carrière de roche massive est opérationnelle alors que le dossier d’exécution du pont est en cours de validation par l’autorité contractante. Au sujet de la mobilisation du chantier, on relève qu’une centrale de béton, une unité complète de concassage, une aire de préfabrication des buses et un laboratoire équipé tournent à plein régime.


S’agissant de la traversée de la ville de Pala en 2 x 2 voies de 7 m chacune séparée d’un terre-plein central de 2 m, l’entreprise attend la libération de l’emprise et le déplacement du réseau d’eau pour entamer les travaux.  Le Gouverneur de la région du Mayo Kebbi Ouest, le Général Weiding Assi Assoué indique que l’administration est à pied d’œuvre pour trouver des solutions idoines aux entraves qui bloquent le démarrage des travaux de la traversée. Signalons que d’autres ouvrages annexes seront construits dans le cadre de ce projet. Il s’agit d’une station de pesage à Pala et d’une aire de repos à pont Carol.

Globalement, la route Kélo-Pala devrait coûter 71 milliards de francs CFA TTC, mobilisés par la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale BDEAC et l’état tchadien.

La construction de cette route, soutient-on au ministère des Ministère des Infrastructures, a pour objectif l’accroitre les échanges des personnes et des biens ; d’assurer un meilleur accès de la population aux équipements sociaux-sanitaire et administratifs ; favoriser la lutte contre la pauvreté, freiner l’exode rural, la réduire le coût d’exploitation des véhicules et du temps de parcours.

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.