La BAD accorde 66 millions d’euros pour relier par pont le Cameroun et le Tchad

La Banque africaine de développement (BAD) vient de valider ce lundi 11 décembre 2017, un financement de 66 millions d’euros pour la construction d’un pont sur le fleuve Logone pour relier les villes frontalières du Cameroun et du Tchad que sont  Bongor et Yagoua afin de promouvoir les échanges entre les deux pays. Long de 620 mètres,

l'ouvrage, dont la construction va durer environ trois (3) ans, devrait simplifier la vie à quelque 2 200 personnes qui, chaque jour, traversent le fleuve.                                             Il devrait ainsi éviter les cas de noyades entre les deux rives estimés aujourd'hui à près de 70 cas par an. En plus de la construction du pont, il est prévu le bitumage d'une route de 14 km entre la ville camerounaise de Yagoua et le fleuve Logone, la réalisation d'un tronçon d'une distance équivalente du côté tchadien jusqu'à la ville de Bongor, ainsi que la réhabilitation de plusieurs infrastructures socio-économiques. Une attention particulière est portée sur les activités génératrices de revenus et la création d’emplois pour les jeunes et les femmes, la construction de centres de santé, de salles de classe et l’aménagement d’aires de production agricole etc. Aujourd'hui, les populations riveraines de deux rives du Logone sont en effet obligées d'emprunter des embarcations de fortune trop étroites et peu nombreuses pour répondre à la demande. Les commerçants sont, pour leur part, obligés d'emprunter de très longs itinéraires de contournement qui finissent par renchérir les coûts des marchandises et pénaliser les consommateurs.

 

Ce financement, composé des prêts d’environ 46 millions d’euros consentis au Cameroun et des dons de 20 millions d’euros au Tchad, s’inscrit parfaitement dans l’esprit et la lettre de deux des cinq priorités stratégiques de la Banque africaine de développement dites High 5 – « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique » a indiqué M. Ousmane Doré, directeur général de la Banque africaine de développement pour la région Afrique centrale.
Notons que ce décaissement fait suite à la conclusion d’un accord de cofinancement entre la Banque Africaine de Développement et l’Union européenne, en mars 2017.

 

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.