Ouverture du forum tripartite Cameroun-RCA-Tchad sur la facilitation du transit des marchandises

Le Secrétaire Général du Ministère des Infrastructures et du Désenclavement, M. Banboh Elvam représentant le Ministre du tutelle a procédé, ce mardi, 12 décembre  2017 à l'ouverture des travaux du 2éme forum tripartite Cameroun-RCA-Tchad sur la facilitation du transit des marchandises passant par le Cameroun.

C’était en présence des Ambassadeurs du Cameroun et celui de la République centrafricaine auprès du Tchad et de  plusieurs autres invités dont les responsables de la Communauté portuaire et les opérateurs économiques de trois (3) pays dont le transit de leurs cargaisons sur le territoire camerounais ne se déroule pas comme souhaitées. Ceux-ci rencontrent au quotidien des tracasseries et autres complications qui constituent des freins à leurs activités économiques.

 

Cette rencontre qui durera trois (3) jours) permettra aux participants d'exprimer de vive voix, sans intermédiaires, leurs problèmes, leurs préoccupations ainsi que leurs attentes en lien avec l'utilisation des Ports de Douala et de Kribi et de l'ensemble du corridor Douala-Ngaoundéré-N’Djaména et Bangui. De même cette retrouvaille est également une occasion donnée à la communauté portuaire de Douala d’informer les opérateurs économiques des dispositions prises, des reformes opérées, des infrastructures réalisées ou des mesures envisagées par les différents acteurs portuaires dans le cadre de l'amélioration continue des prestations.
A l'ouverture de la rencontre, le Secrétaire Général du Ministère des Infrastructures et du désenclavement, M. Banboh Elvam a indiqué que cette rencontre est une aubaine pour les opérateurs économiques et les responsables du Port Autonome de Douala et de Kribi de poser les jalons d'un partenariat fructueux qui permettra d’assurer un transit fiable, fluide, compétitif et sécurisé le long du corridor routier Douala-Ngaoundéré-N’Djaména et Bangui. L’Ambassadeur du Cameroun auprès de la République du Tchad, S.E. Bah Oumarou Sanda, représentant le Ministre camerounais des Transports,  reconnaît que des efforts ont été faits mais reste des préoccupations résiduelles qui portent un coup dur aux activités des opérateurs économiques ainsi qu’aux efforts d’intégration sous régionale. Au nombre de ces préoccupations, il y a les difficultés d’accès au port, les tracasseries administratives, le manque des espaces dédié aux transporteurs, les soucis de connexion au guichet unique, les non respects des mercuriales des différents pays et enfin la multiplicité des points de contrôle le long du corridor. Par conséquent, il demande aux autorités portuaires d'étudier en profondeur tous les problèmes qui seront exposés afin de donner une suite  allant dans le sens de l'amélioration des conditions de transport et de transit des marchandises à destination ou en provenance de la RCA et du Tchad. Pour sa part, la communauté portuaire, conduite à N’Djamena par le président de Port Synthèse, Cyrus Ngo’o, le Dg du Port autonome de Douala, a renouvelé son engagement à tout mettre en œuvre pour faciliter les formalités et la traversée portuaire aux marchandises destinées au commerce extérieur de la sous-région.
Selon certains participants à ce forum, si les difficultés perdurent, les opérateurs économiques dont l’essentiel de leurs importations passent le port de Douala n’auront d’autre choix que de s’orienter vers d’autres horizons portuaires de la sous-région Afrique de l’ouest qui sont à l’affût.

 

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.