Le Tchad et le soudan affiche leur intention de réaliser un grand chantier dans le domaine du rail 19/12/2016

Liés par l’histoire et la géographie, le Soudan et le Tchad viennent de signer dans l’après-midi du vendredi, 16 décembre dernier à l’hôtel Hilton de N’Djamena un mémorandum d’entente en vue du prolongement du chemin de fer soudanais vers le Tchad. Le document a été paraphé d’une part par le Ministre tchadien des Infrastructures et du Désenclavement, M. Adoum Younousmi, et d’autre part par le Secrétaire d’Etat soudanais au Transport, Routes et ponts, M. Souradj Ali Hamid. Par cet acte, les deux parties contractantes s'accordent à rechercher

conjointement auprès des bailleurs de fonds le financement nécessaire pour la réalisation de l’étude de faisabilité et la construction de la voie ferrée qui doit relier la ville d’Abéché, au Tchad à celle de Nyala, au Soudan en passant par Adré sur une distance d’environ 500 kilomètres. La finalité de ce mode de transport alternatif à la route est de contribuer à la redynamisation des flux de trafic entre les deux pays et de renforcer la coopération bilatérale en matière des transports terrestre.
Après le paraphe, la signature et l’échange des documents, le Ministre tchadien des Infrastructures et du désenclavement, M. Adoum Younousmi, s’est tout d’abord réjoui de l’excellence de la coopération entre le Tchad et le Soudan avant de faire remarquer que la réalisation de ce projet est devenu, de nos jours, la priorité des priorités pour les Présidents Oumar Hassan El Bachir du Soudan et Idriss Deby Itno du Tchad. L‘accès à la mer rouge via un chemin de fer reliant Abéché au port Soudan permet l’acheminement, en toute sécurité et avec les meilleurs délais de transit, des produits en import comme en export à moindre coût a indiqué M. Adoum Younousmi. Il a rassuré la partie soudanaise de la détermination du gouvernement tchadien à créer les conditions de l’accélération de la de la mise en œuvre des points contenus dans ce mémorandum d’entente.
Pour le secrétaire d’Etat Soudanais au transport, routes et ponts, M. Souradj Ali Hamid, la tenue de cette rencontre traduit l’excellence des relations d’amitié et de coopération historiques qui unissent les deux pays ainsi que leurs deux peuples. Il a indiqué que les conclusions auxquelles sont parvenues le Tchad et le Soudan sont les conséquences de la volonté politique exprimée par les plus hautes autorités de nos deux pays de faire du projet de la ligne ferroviaire Abéché- port Soudan, un axe prioritaire de coopération tchado-soudanaise et, en même temps, un vecteur d’intégration économique.

 

Copyright © 2017 Ministère des infrastructures et des transports - Tchad. Tous droits réservés.