Cameroun/Tchad : Les travaux du pont sur le fleuve Logone sur la bonne voie 12/08/2016

Les travaux concernant la construction du second pont sur le fleuve Logone, devant relier le Cameroun au Tchad, sont sur la bonne voie, d’après le comité bilatéral de suivi de ce projet qui a tenu dans la capitale Camerounaise, Yaoundé du 26 au 28 juillet 2016 sa troisième session. Faire le point sur les avancées du projet, était le point central de l’ordre du jour de cette rencontre, au cours de laquelle les experts des deux pays se sont attelés  (i) à évaluer l’état de mise en œuvre des recommandations formulées par le comité bilatéral de pilotage lors de deux (2) dernières sessions, (ii) le rapport provisoire d’Avant-Projet Détaillé (APD) établi par le Groupement EGIS International/ EGIS Cameroun ainsi que  (iii) l’état de mise en place de l’Unité Mixte de Gestion du projet. A l’issue de la rencontre, le comité de pilotage a annoncé qu’il restait encore trois étapes majeures à franchir avant le démarrage effectif des travaux.

Ces étapes concernent entre autres la validation des études techniques ; la recherche de financements auprès de bailleurs de fonds et la sélection des entreprises adjudicataires. S’agissant du mode de financement du projet, il ressort des conclusions que le Secrétariat Technique a déjà identifié  des Bailleurs de Fonds potentiels auprès desquels des requêtes conjointes sont introduites. Au nombre de ces bailleurs figurent la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Islamique de Développement (BID), la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), le Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et l’Union Européenne. A ces requêtes conjointes, certains bailleurs auraient déjà manifestés leur volonté d’accompagner les deux gouvernements dans la réalisation des travaux.

Long de 620 mètres linéaires, cet ouvrage reliera la ville de Yagoua à l’Extrême-nord du Cameroun à celle de Bongor au Sud du Tchad. Sa réalisation rentre dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Cameroun et le Tchad et permettra de faciliter et de promouvoir les échanges commerciaux entre les deux pays frontaliers et par extension les pays de la sous-région et d'accélérer le concept de libre circulation des personnes et des biens. Il permettra  également d'assurer la traversée du fleuve en tout temps et en toute sécurité, et de faciliter le rapprochement entre les peuples situés de part et d’autre de deux rives. La construction de cet ouvrage ainsi que ses aménagements connexes (tel que protection des berges du fleuve, poste de pesage moderne, poste frontière....), coutera la bagatelle somme de 72 968 280 007 de FCFA TTC d’après les estimations du  Comité bilatéral de Pilotage.
Lesdits travaux étaient coprésidés par Jean TCHOFFO et Brahim Tahir Abderamane respectivement Secrétaire Général du Ministère camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire et Secrétaire Général adjoint du Ministère des Infrastructures, du Désenclavement et des Transport de la République du Tchad. A l'ouverture des travaux, le chef de la délégation tchadienne, M. Brahim Tahir Abderamane, co-président du comité bilatéral de pilotage, a salué les avancées enregistrées dans la réalisation des études techniques menées par le Groupement EGIS international/EGIS Cameroun, lesquelles devraient favoriser la concrétisation de cet important projet intégrateur qui tient à cœur les deux (2) Chefs d’Etat Idriss Deby Itno du Tchad et  PAUL BIYA du Cameroun.

Conformément au Chronogramme établi lors de la signature de l’accord le 27 mai 2014 à N’Djamena, la prochaine rencontre du Comité Bilatéral de pilotage se tiendra au Tchad au courant du mois de novembre 2016. A cet effet, le Comité de pilotage sollicite la mise à sa disposition à temps des ressources nécessaires pour l’organisation de ces assises.

 

Copyright © 2017 Ministère des infrastructures et des transports - Tchad. Tous droits réservés.