La sécurité routière au centre des préoccupations des autorités en charge des infrastructures et des Transports

Le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, M. Adoum Younousmi, a lancé officiellement le mardi 21 juin 2016 à l’hôtel « la résidence » de N’Djamena, en compagnie du Représentant résident de la Banque Mondiale au Tchad, la 1ére édition de la Semaine nationale de la sécurité routière au Tchad. C’était en présence des membres du corps diplomatiques, des Organisations Internationales, du Directeur Général de la Police Nationale ainsi  que des cadres à divers niveaux de l’administration et bien d’autres personnalités. Les accidents de la circulation sont de plus en plus fréquents dans notre pays, causant d’innombrables victimes.

 

Chaque année, c’est plus de 2600 personnes que nous perdons sur nos routes sans compter les blessés et les dégâts matériels causés aux infrastructures routières et autres édifices publics de même qu'aux véhicules. Les facteurs à l’origine de cette hécatombe se trouvent être l’excès de vitesse ; l’usage du téléphone au volant ; la prise d’alcool et de la drogue ; les dépassements inappropriés ; le mauvais état des pneumatiques ; le mauvais état des véhicules, la non utilisation de la ceinture de sécurité, la somnolence au volant, la circulation à sens contraire.  C’est pour réduire la fréquence et la gravité de ces accidents, que le Ministère des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, a organisé en partenariat avec la Banque Mondiale cette Semaine nationale de sécurité routière. Elle vise à accentuer la prévention et la sensibilisation des jeunes et des enfants, qui constituent le groupe le plus fragile sur la voie publique ainsi que les automobilistes, les conducteurs de deux-roues motorisées et les agences de voyages. Ils seront tous interpellés sur le respect des règles afin d’éviter les accidents de route.

Le représentant résident de la Banque Mondiale au Tchad, M. Adama Coulibaly, a dans son allocution de circonstance, demandé aux acteurs de s’impliquer davantage pour réduire le risque d’accident de la circulation et a rassuré par la même occasion le gouvernement tchadien du soutien de son Institution. Il a souligné que les accidents ont une incidence négative très forte sur la croissance économique des pays. Chacun doit apporter sa modeste contribution pour changer le danger mortel sur nos routes en opportunité de croissance, car dit-il, c’est cette opportunité qui est à l’origine de la construction des routes.


En lançant officiellement les activités de cette semaine, le Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, M Adoum Younousmi, a indiqué que l’accident de la circulation est un véritable fléau, synonyme de pertes de vies humaines, de blessés graves et de dégâts matériels importants. Eu égard à l’ampleur du fléau, son département travaille activement sur la mise en place d’un Office de la Sécurité Routière, la révision du code de la route, l’adoption d’un plan d’action stratégique et la mise en place d’un système de transport performant. Le Ministre a exprimé sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers, en particulier la Banque mondiale (BM), la Banque Africaine de Développement (BAD), l'Union Européenne et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui appuient le gouvernement dans le domaine de l'amélioration de la sécurité routière.

Copyright © 2017 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.