POSE DE PREMIERE PIERRE DU CENTRE DE CONFERENCE INTERNATIONALE

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a procédé ce matin à la pose de la 1ère pierre de la construction du Centre des conférences internationales de N’Djaména
C’est un vide qui sera comblé dans 28 mois. N’Djaména, la capitale qui se métamorphose de jour en jour sera bientôt dotée d’un Centre de conférences de haut standing. C’est sur le site de l’actuelle Ecole de police à Sabangali que sera construit ledit édifice, dénommé « N’Djaména centre des conférences internationales (N’CCI) ». Sa proximité avec le Grand hôtel et Hilton hôtel en construction n’est pas un choix fortuit. C’est en présence d’un parterre de personnalités et d’invités, notamment le Premier ministre Emmanuel Nadingar et le Président de l’Assemblée nationale, Dr Haroun Kabadi que le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a posé la 1ère pierre de construction du N’CCI.
C’est un auditorium d’une capacité de 1200 places construit sur une superficie de 1200 mètres carrés. Il est équipé de différents types de sièges dont une grande salle de réunion VIP qui peut accueillir 60 personnes et un restaurant de 1500 convives ainsi que plusieurs autres bâtiments connexes.


Le coût de construction du N’CCI est estimé à plus de 59 milliards de F CFA pour un délai d’exécution de 28 mois.
C’est la société américaine, Salim Group en charge de la construction de Hilton hôtel de Sabangali qui a été retenue après l’appel d’offre.
Pour le maire de la ville de N’Djaména, Saleh Abdelaziz Damane, l’édification du N’CCI est la preuve palpable de la vision du Chef de l’Etat de faire de N’Djaména la vitrine de l’Afrique. « Je suis très fier et en même temps très ému de ce nouvel ouvrage qui sera construit dans notre cité », dira t-il.
« Le Tchad connait désormais la paix et la stabilité. Il est même un exemple probant de stabilité. C’est ce climat qui encourage les investisseurs d’accompagner notre pays dans son vaste programme de développement initié par le Président de la République », a souligné pour sa part la représentante de Salim Group, Amina Ihemir, qui soutient que son entreprise croit en la vision du Chef de l’Etat de faire du Tchad un pays émergent.
Selon la représentante de Salim Group, l’objectif de son entreprise est de respecter le délai imparti. « Nous pourrons finir le bâtiment avant la tenue du sommet de l’Union africaine en 2015 à N’Djaména », promet-elle.
Pour Monsieur Gata Ngoulou, ministre à la Présidence de la République chargé des Infrastructures, le projet de la construction du N’CCI s’inscrit dans le cadre d’un vaste processus de profondes mutations impulsées par le Président de la République. « Le Centre des conférences est conçu pour relever des défis majeurs dans les domaines de l’accueil des différents événements qui se dérouleront sous nos cieux dans les prochains mois. Cette initiative constitue une réponse adaptée aux nécessités résultant de l’ambition du Chef de l’Etat de faire du pays un grand d’Afrique », a indiqué le ministreGata Ngoulou.
Répondant à une question des journalistes sur la construction de l’édifice, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a relevé que le contexte actuel d’évolution du Tchad impose cela. « La paix et la stabilité retrouvées, le Tchad doit assumer son statut dans la sous-région et en Afrique. Le Tchad est un grand pays au cœur du continent et il doit jouer pleinement son rôle. Nous organiserons en 2015 le sommet de l’Union africaine et bien d’autres conférences internationales ; le pays doit être à même de les organiser », a noté le Chef de l’Etat, qui a ajouté que le Tchad et son peuple ont des grandes ambitions.
La situation au Mali préoccupe tous les pays de la bande sahélienne. Le Tchad qui partage des frontières avec le Niger, voisin immédiat du Mali reste attentif à tout ce qui se passe dans ce pays. Au sujet justement de la situation qui prévaut au Mali, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a exprimé tout le soutien du Tchad au peuple frère malien. « La question du Mali fait tâche d’huile au moment où nous parlons de paix et de stabilité dans notre pays. Nous ne pouvons pas rester insensibles à ce qui se passe dans ce pays. Nous sommes solidaires du peuple malien. Cette situation nous préoccupe chaque jour »,a fait remarquer le Chef de l’Etat.
Le Président IDRISS DEBY ITNO a salué la décision prise par la France d’intervenir au Mali. « Je voudrai honorer la France et son Président, qui est un grand ami, pour la sage décision historique d’intervenir au Mali en vue de stopper la progression des terroristes qui ont divisé le pays en deux. L’Afrique doit soutenir la France. Elle doit remercier la France mais ne pas l’ abandonner seule, face à cette situation »,a ajouté le Chef de l’Etat, qui a invité les africains à se mettre au devant de la scène pour permettre au Mali de recouvrer l’intégrité de son territoire.

 

Copyright © 2018 Ministère des infrastructures du Tchad. Tous droits réservés.